Au restaurant: Luncha

Quand la faim nous tiraille, il arrive qu’on se précipite sur la première adresse tentante et ce jour-là, c’est la porte de Luncha que nous avons franchi. La première impression est bonne, le lieu est propre et lumineux et la carte est très appétissante.

Suis-je la seule dans ce cas? Quand la serveuse nous a annoncé que certains poissons du menu n’étaient pas servis ce jour-là car il n’y avait pas eu de pêche, cela m’a fait plaisir. Eh bien oui, pour moi c’est un gage de qualité et de respecter des produits, ce qui augurait de bonnes choses pour la suite.

Nous avons donc opté pour des formules à 13,50€, entrée + plat ou plat+ dessert.

Après une entrée légère et rafraîchissante (des bâtonnets de légumes avec une sauce au yaourt et aux herbes), nous optons pour le saumon grillé et sa purée.

Je ne suis pas fan de saumon, mais là, je dois admettre qu’il était délicieux! Bien cuit, sa croûte était croustillante et savoureuse, un régal accompagné d’une purée/écrasée de pommes de terre sympathique.

20130216_133546

Pour terminer ce repas, nous nous sommes partagés un délicieux cheesecake au citron vert. Son seul défaut: sa croûte, molle et qui se décomposait dès qu’on en prenait une bouchée. Heureusement, la crème était légèrement épaisse, onctueuse, bien parfumée et pas trop sucrée, délicieuse!

20130216_134945

Luncha, 16, quai du Louvre, 75001 Paris, métro Pont-Neuf

Au restaurant: Soul Kitchen, simple et efficace

« Excuse-moi mais je vais devoir photographier mon plat, je vais publier un billet sur mon blog », voilà une phrase que je vais répéter souvent à l’avenir :) A toutes les amies avec lesquelles je déjeune, toutes mes confuses!

Hier donc,c’est au Soul Kitchen que j’ai fait crépiter mon appareil photo (genre) lors d’un sympathique déjeuner entre amies. Situé dans une jolie petite rue calme, le restaurant/salon de thé est assez petit, mais très agréable et l’accueil charmant. La déco est originale sans être envahissante et surtout, la vaisselle est ravissante!

Au déjeuner, la formule est à 11,50€: un plat, une soupe ou une pichade (pizza à la pâte épaisse et légère), un bol de salade et un dessert.

La pichade Régina est une pizza qui réussit à être à la fois épaisse, légère, moelleuse et croustillante à l’extérieur. La sauce est simple et bonne et le pesto apporte une fraîcheur agréable à l’ensemble.

La salade est une belle surprise: l’association de chou rouge, de noix de cajou, de salade verte et de la sauce fonctionne bien et donne un mélange subtil.DSCF9231

Au risque de me répéter, regardez-moi cette vaisselle adorable (il m’en faut peu pour éveiller la ménagère qui sommeille en moi)!

En dessert, « quelque chose avec du citron ». Très bon choix, j’adore le citron, peu importe le quelque chose, qui se révèle est une crème très légère, presque mousseuse sur une base biscuitée. A la fois croquant et très citronné, ce dessert a le mérite d’être peu sucré, un bon point pour lui!

DSCF9233

Qu’est-ce que c’est?

DSCF9236

Tadam!

C’est tout à fait le genre d’adresse que j’aimerais avoir près de chez moi, pour pouvoir y retourner à l’heure du goûter et boire l’un des chocolats de la maison, la tentante limeade et croquer dans l’un des énormes muffins qui trônent sur le comptoir.

Soul Kitchen, 33 rue Lamarck, 75018 Paris

Au restaurant: Pascade, Alexandre Bourdas

C’est avec joie et soulagement que j’ai enfin franchi la porte de Pascade. Imagine-toi que cela fait des mois -oui, des mois- que je trépigne d’impatience d’y aller, ou plus exactement depuis que Caroline Mignot y est allée à trois reprises. Quand Ariane en a aussi fait l’éloge sur son blog, j’étais convaincue qu’il fallait que j’y aille.

Cela valait la peine d’attendre: à peine entrés, nous avons été accueillis par des serveurs charmants, souriants et aux petits soins. Rien que ça, ça fait plaisir.

Le restaurant est sobre, épuré mais ses tonalités marrons et de bois en font un lieu assez chaleureux où l’on se sent bien et où on a envie de s’attarder, même si la salle est assez petite.

Passons à l’assiette. Après des petits pains-saucisse qui ont constitué une mise en bouche bien appréciée, voici la pascade végétarienne. Le mélange est étonnant et surprenant de textures: la légèreté d’une mousse très parfumée, des chips croustillantes, du chou croquant, des avocats fondants, le piquant des radis et le moelleux de la pascade. Toute en finesse et en légèreté, c’est un régal qui laisse juste ce qu’il faut de place pour un petit dessert.

20130201_202350_1

La pascade sucrée se composait de nougatine au cacao, de crème au citron et d’une mousse à la truffe et d’une pâte de châtaignes grillées. Je n’ai pas l’habitude de manger des truffes et sa force m’a surprise. Pour autant, même si la mousse s’impose un peu, les autres ingrédients ne sont pas en restent et forment un dessert encore une fois léger mais très riche de saveurs et avec un contraste de textures inhabituel et appréciable.

20130201_204917_3

Le plus: l’eau gazeuse mise en bouteille par le restaurant et servie à discrétion, sympa (et le vin était bon)!

Je reviendrai bien volontiers dans ce petit restaurant charmant et bien agréable, c’était une belle expérience gustative (et très bien pour un dîner en amoureux).

Pascade, 14 rue Daunou 75002 Paris, Opéra