[Saine gourmandise] Le meilleur cake à la banane

Cette recette, je la dois un peu à mon amie Patricia, qui me confia entre deux mailles de tricot que sa recette de gâteau à la banane préférée était celle de Ricardo. Comme j’ai confiance en son jugement, j’ai acheté des bananes, attendu patiemment qu’elles noircissent et ai préparé ce cake en suivant scrupuleusement la recette (ok, j’ai remplacé le lait de coco par de la crème d’amandes et je n’ai pas mis de jus de citron vert, et alors?). Les goûteurs ont eu l’air enchantés.

De mon côté, j’ai goûté ce premier essai et ai cogité la-dessus toute la journée. Un peu de rhum et ce serait déjà bien mieux. Le lendemain, me revoilà donc en cuisine avec les deux bananes bien mûres qu’il me restait. Et si je remplaçais le beurre par de la purée d’amandes? Et si je mettais deux sucres différents pour voir? C’était sans oublier la bonne blague de dernière minute, celle où je me suis rendue compte que je n’avais plus de farine T65 et qu’il allait falloir improviser avec de la farine de petit épeautre.

Le résultat, amis lecteurs, est incroyable. Génial, fabuleux, exceptionnel. La croûte du gâteau est légèrement caramélisée, la vanille, le rhum et le banane font voyager les papilles dans des terres inconnues et je ne vous parle même pas de sa texture légère et moelleuse…

Le secret, c’est la patience. Ce gâteau, il se mérite! Achetez vos bananes, posez-les dans un coin et attendez. Résistez à la tentation de les manger quand elles commencent à se couvrir de tâches. Plus elles sont noires, mieux c’est!

le meilleur cake à la bananeLe meilleur cake à la banane

Pour 1 grand moule

140 g de farine de petit-épeautre

5 g de levure

220 g de bananes, réduites en purée

65 g de crème d’amandes (crème végétale en magasin bio, à utiliser comme de la crème liquide)

2 c. à s. de rhum

75 g de purée d’amandes

65 g de sucre de canne complet

60 g de sucre cristal blond

1 oeuf

1 c. à c. de vanille en poudre

1/2 c. à c. de cannelle en poudre

 

Dans un grand saladier, mélangez la purée d’amandes et les sucres. Incorporez l’oeuf.

Dans un saladier moyen, mélangez les bananes, la crème d’amandes et le rhum.

Incorporez les bananes au mélange précédent. Ajoutez la farine, la levure et les épices et mélangez bien.

Versez la pâte dans un moule chemisé ou beurré et enfournez à 180 °C pendant 30 à 45 minutes. Pour tester la cuisson, insérez la lame d’un couteau dans le cake. Si elle en ressort propre, il est cuit!

 

Alors, vous avez envie d’essayer cette recette? Et si la prochaine fois, j’essayais avec des pépites de chocolat, ou un glaçage craquant au chocolat? Tiens, une version banane-noisettes, ça pourrait être sympa aussi…

La petite cuisine: la pâte à gâteau multifonctions

Vous vous souvenez de l’époque où vous fêtiez votre anniversaire à l’école et que vous prépariez le gâteau avec la maîtresse? Que prépariez-vous? Un gâteau au yaourt.

Et quel est (probablement) le premier gâteau que vous avez appris à faire tout seul? Le gâteau au yaourt.

Et quelle est la seule recette de gâteau que vous avez toujours en tête parce qu’elle est facile à mémoriser? Le gâteau au yaourt.

Voyez-vous où je veux en venir? Il est partout, le gâteau au yaourt. Il initie les enfants à la cuisine et il est toujours là pour les bons moments (comme l’ami Ricoré finalement) aux pique-niques, aux goûters, aux petits-déjeuners…

C’est donc tout naturellement qu’il a intégré mon carnet de recettes de base et que je m’amuse à le décliner en muffins, en marbré, en muffins-marbrés, au chocolat, au thé matcha… Il est si facile à préparer qu’il s’imposait naturellement dans mon brunch entre filles et me laissait tout le temps nécessaire pour m’occuper des autres plats!

Muffins chocorangesGâteau au yaourt multifonction

1 pot de yaourt (de soja pour moi, mais vous pouvez utiliser ce que vous voulez)

2 pots de sucre (de canne blond)

3 pots de farine (pour moi, 2 pots de farine T65 et un pot de farine de petit épeautre)

1 sachet de levure

2 oeufs

1/2 pot d’huile de tournesol

Et en plus:

1 c. à s. d’écorce d’orange confite en dés

1 c. à s. de pépites de chocolat noir

Dans un grand saladier, mélangez progressivement tous les ingrédients en fouettant bien la pâte jusqu’à ce qu’elle soit lisse et forme un ruban lorsqu’on soulève le fouet.

Versez dans un moule à cake beurré ou dans des caissettes à muffins.

Faites cuire au four à 150 °C pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que la lame d’un couteau ressorte sèche du gâteau.

D’autres idées:

– pour une version japonisante: incorporez 1 c. à c. de thé matcha à la pâte et déposez un peu de pâte de haricots rouges au coeur des muffins

– Version gâteau aux fruits: ajoutez des dès de pommes ou de poires à la pâte avant de la verser dans un moule à cake

– Tout choco: en muffins ou en cake, ajoutez 2 c. à c. de cacao en poudre à la farine et 1 c. à s. de pépites de chocolat noir avant de verser la pâte dans le moule.

– Marbré pistache: séparez la pâte en deux, ajoutez une pincée de vanille en poudre à la première moitié et 1 c. à c. de pâte de pistaches ou de purée de pistache à la deuxième moitié. Versez dans le moule en alternant les pâtes.

Si c’est pas de la recette multifonctions, ça. Et si on essayait de la décliner en salé aussi?

Ils sont beaux, mes muffins châtaigne et lait ribot!

SONY DSC

Ah, la quête du muffin parfait… C’est un peu ma recherche culinaire, mon défi à moi. Oh, bien sûr, des bonnes recettes, il y en a des tas, mais moi, ce que j’attends, c’est un muffin léger, moelleux, légèrement riche, fondant et réconfortant. Dans ma quête, mes yeux se sont posés sur les « Muffins à emporter » du livre Cupcakes colorés à croquer, de Joanna Farrow (Marabout), dont je me suis inspirée pour préparer ma propre version à la châtaigne et au lait ribot. Le lait ribot pour la légereté, la farine de châtaigne pour la richesse, de l’huile de noisette et de l’orange confite pour le côté réconfortant… Je crois qu’on s’approche du but!

Pour 12 muffins

– 100 g de farine T65

– 100 g de farine de châtaignes

– 2 c. à c. de levure

– 75 g de sucre de canne blond

– 2 oeufs

– 2 c. à s. d’huile de noisettes

– 40 g de beurre demi-sel (que j’ai oublié!)

– 1 c. à c. de vanille en poudre

– 150 g de lait ribot

– 2 c. à s. d’écorces d’orange en dés

Déposez des caissettes en papier dans les alvéoles d’un moule à muffins. Ensuite, suivez la démarche habituelle des muffins: mélangez les ingrédients secs dans un saladier, mélangez les ingrédients humides dans un autre saladier et incorporez les seconds aux premiers sans trop remuer la pâte. Versez dans les moules et faites cuire au four à 180 °C pendant 15 minutes, jusqu’à ce que les muffins soient gonflés et dorés.

J’ai oublié le beurre quand j’ai préparé les muffins, mais je pense qu’il doit apporter de la souplesse aux muffins. Cela dit, je le remplacerai bien par de la purée d’amandes complètes la prochaine fois…