La meilleure tarte au citron du monde

Soyons clairs, dans La petite cuisine, la tarte au citron se mange sans meringue (pourquoi faire?), mais bien citronnée. Si mon dévouement pour ce blog m’a conduite à goûter de nombreuses tartes au citron, je dois avouer sans fausse modestie que c’est bien la mienne que je préfère!

meilleure tarte au citron

Voilà ce qui se passe quand il ne reste plus qu’une part à photographier!

La meilleure tarte au citron du monde

Pour la crème au citron (d’après Pascale Weeks)

250 g de jus de citron

le zeste de 2 citrons

80 g de sucre de canne blond complet

4 oeufs

250 g de chocolat blanc

Dans une casserole, mélangez le jus et le zeste de citron, le sucre et les œufs. Faites cuire sur feu doux jusqu’à ce que la crème épaississe.

Dans une autre casserole, faites fondre le chocolat blanc.

Si nécessaire, passez la crème au citron au tamis, puis incorporez-la au chocolat blanc. La crème doit être bien homogène et onctueuse.

 

Pour la pâte (inspirée de Vegan, de Marie Laforêt)

150 g de farine de riz

50 g de sucre de canne blond

30 g de poudre d’amandes

3/4 c.c. de levure

1 pincée de sel

3 c.s. d’huile de tournesol

5 c.s. de lait de soja

1 pincée de vanille en poudre

Préchauffez le four à 160 °C.

Dans un saladier, mélangez la farine, le sucre, la poudre d’amandes, la levure et le sel. Incorporez l’huile à l’aide d’une fourchette. Ajoutez le lait de soja et la vanille en mélangeant, puis pétrissez à la main jusqu’à obtention d’une texture homogène. Étalez la pâte, puis foncez le moule.

Faites cuire pendant env. 25 minutes ou jusqu’à ce que la pâte soit cuite de manière homogène et dorée.

Sortez la pâte du four, laissez refroidir légèrement, puis versez la crème au citron. Laissez refroidir et placez la tarte au frais pendant quelques heures pour que la crème prenne.

Bonus: vous aimez le citron? Vous aimez vraiment le citron? Dans ce cas, saisissez-vous d’un pot de lemon curd ou d’une confiture de citron et recouvrez-en la tarte avant de servir.

Qui en veut?

[Croquant et rafraîchissant] Tarte rustique à l’orange

SONY DSCLa photo parle d’elle-même, non? Qui veut une part de soleil?

La saison des oranges touche à sa fin. Après les avoir déclinées en salades diverses et variées, j’avais quand même envie d’une tarte sablée et rustique à l’orange. Pas envie de préparer une crème: des oranges fraîches coupées en rondelles, une pâte sablée maison, du sucre, c’est tout ce qu’il faut pour un dessert succulent!

Pour 6

1 pâte sablée:

240 g de farine T65

120 g de sucre de canne blond

50 g de poudre d’amandes

1 c. à c. de vanille en poudre

125 g de beurre

1 oeuf + 2 à 3 c. à s. d’eau

3 oranges

1 c. à s. de fécule de maïs

1 c. à s. de sucre cristal blond

 

Au robot, mélangez le beurre, le sucre, la poudre d’amandes, la farine, la vanille, l’œuf et l’eau.

Placez au frais pendant 3h.

Un peu avant la cuisson, découpez les oranges en rondelles.

Sortez la pâte du réfrigérateur et étalez-la.

Saupoudrez le milieu de la pâte de fécule de maïs. Déposez les rondelles d’orange par-dessus et repliez les bords de la pâte sur les fruits.

Saupoudrez de sucre cristal blond. Enfournez à 180 °C pendant environ 30 minutes, pour que la pâte soit colorée et croquante.

Régalez-vous, en pensant déjà à votre prochaine interprétation de cette recette avec des cerises ou de la rhubarbe…

La petite cuisine 101: tarte fine pommes-kakis

Imaginez la scène: vous êtes là, chez vous, tranquille, en train de lire un bouquin. Un coup de fil et vous voilà avec 4 amis qui arrivent à la maison.

Autre scénario: vous avez promis à vos amis qui vous ont invité à déjeuner d’apporter le dessert, mais vous vous êtes couché(e) tard la veille et avez un peu empiété sur votre projet de gâteau maison.

Dans les deux cas, un coup d’œil au réfrigérateur vous permet d’en sortir une pâte feuilletée et deux pommes, complétées par deux kakis persimon bien fermes que vous offrent généreusement vos amis.

Qu’est-ce que vous faites? Une tarte fine, bien sûr!

C’est tellement facile que même si vous ne savez pas cuisiner, vous obtiendrez un dessert délicieux en deux temps trois mouvements.

Et si tu cherches un dessert facile à faire pour ton prochain repas en amoureux, lis-donc ce qui suit:

Tarte fine pommes - kakis avant cuisson

Tarte fine pommes-kakis

1 pâte feuilletée

2 belles pommes

2 kakis persimon fermes

de la cassonnade

de la vanille en poudre

 

Etalez la pâte et saupoudrez-la de cassonnade.

Epluchez les pommes et découpez-les en fines lamelles.

Découpez les kakis en fines lamelles.

Disposez-les en cercle en alternant les lamelles de pommes et de kakis en partant des bords vers le centre.

Saupoudrez à nouveau de cassonnade et faites cuire au four pendant 15 à 20 minutes pour que la pâte soit gonflée et les bords bien dorés.

Tarte fine pommes - kakis cuite

Bonne nouvelle, c’est une recette déclinable à l’infini!

Version automnale: sucre de canne blond, poire williams et pommes avec un filet de miel de chataîgne

En été: sucre de canne blond, lamelles de figue fraiche et miel d’oranger

Déclinaison tropicale: du sucre de coco, lamelles d’abricots et sirop d’agave

Tendance bretonne: sucre de canne blond, lamelles de pommes et caramel au beurre salé

Et vous, la tarte fine, comment l’aimez-vous? Et tiens, quelles sont vos bottes secrètes pour des desserts improvisés?

Le pommé retrouvé

(ben oui, il s’était paumé…)

Ce qui est bien avec les souvenirs gustatifs, même s’ils datent un peu, c’est qu’à défaut d’avoir la recette, on se rappelle assez des textures et des saveurs pour pouvoir tenter de leur redonner vie. Cet été, mon père nous a parlé du pommé, un sablé aux pommes bien compotées qu’il mangeait dans son enfance nantaise.

De la pâte sablée au-dessus et en dessous et des pommes fondantes, donc… Soit, on va faire avec ça et tenter de retrouver le pommé paumé dans les souvenirs!

Pour 4 à 6 parts

– de la pâte sablée aux amandes (celle-ci)

– 2 pommes épluchées

– de la vanille en poudre

– un peu de sucre de canne blond

Foncez la pâte dans le moule, en réservant une petite quantité pour faire des croisillons. Dans un saladier, émincez les pommes très finement à la mandoline, puis ajoutez du sucre (1 c. à s. ou plus selon les pommes) et de la vanille à votre convenance. Versez les pommes sur la pâte, recouvrez de bandes de pâte superposées pour former un quadrillage puis enfournez à 150 °C pendant 30 à 40 minutes. La pâte doit être bien dorée et ferme, les pommes sont fondantes. Laissez refroidir quelques instants et régalez-vous!

Et toi, tu as grandi à Nantes? Tu as déjà mangé du vrai pommé nantais? Peut-être même que tu as la recette? Dis-le moi dans les commentaires!

Tarte au potimarron façon pumpkin pie

Il attend là, sage ou résigné, tapi au fond du compartiment à fromages de mon réfrigérateur. Que deviendra-t-il, ce pot de mascarpone? Un tiramisu onctueux?Ira-t-il enrober délicatement des spaghettis dans une sauce réconfortante? Pas cette fois, j’ai d’autres projets pour lui…

L’automne est déjà bien entamé et voilà que les courges envahissent les étals et ma cuisine. Je n’ai jamais assisté à un dîner de Thanksigiving (pas encore du moins!) mais l’idée d’une pumpkin pie tourne dans ma tête depuis quelques temps. Et ce pot de mascarpone qui arrive bientôt à la date…

Là voilà l’idée! Une pumpkin pie sans pumpkin mais avec du potimarron, pour son goût de noisettes et sa douceur.

Pour 6 personnes

– 1 rouleau de pâte sablée (maison ou du commerce)

– la chair d’un petit potimarron cuite à la vapeur (environ 350/400 g)

– 3 oeufs

– 100 g de sucre

– 1 c. à c. de vanille en poudre

– 1 c. à c. de cannelle en poudre

– 250 g de mascarpone

Préchauffez le four à 180 °C. Foncez la pâte dans le moule et faites-la précuire jusqu’à ce qu’elle soit légèrement dorée. Dans un saladier, réduisez la chair du potimarron en purée et incorporez les oeufs un par un. Ajoutez le sucre et les épices. Fouettez légèrement le mascarpone puis incorporez-le au potimarron. Pour un mélange plus aéré, battez le mascarpone au fouet électrique pendant plusieurs minutes.

Versez l’appareil sur le fond de tarte et faites cuire au four pendant 50 minutes environ ou jusqu’à ce que la garniture au potimarron soit ferme. Laissez refroidir dans le four éteint puis dehors, ou dégustez cette tarte tiède.

Bien sûr, rien ne vous empêche de jouer avec les épices en ajoutant un peu de gingembre pour relever le mélange ou de la fève tonka. Et pourquoi pas aussi des éclats de noisettes torréfiées au fond de la pâte? Je me vois déjà en train de préparer la prochaine…