[Petit-déjeuner réconfortant] Porridge chocolat-noisettes

Porridge chocolat et noisettesParfois, on se réveille en se disant qu’on mangerait bien, là, tout de suite, un petit-déjeuner qui réchauffe, qui réconforte, qui réveille en douceur et qui apporte toutes les forces et la gourmandise nécessaire pour bien commencer la journée. Si tu lis souvent ce blog, tu auras remarqué que dans La petite cuisine, on est adepte de l’association du chocolat et des noisettes. Alors, voilà, pour avoir l’impression de commencer sa journée avec un bol de pâte à tartiner sans en subir les conséquences, je te propose ce porridge à savourer avec un bon café, en silence, bien au chaud dans son peignoir…

Porridge chocolat et noisettes :

pour 2 personnes

1 verre de petits flocons d’avoine

3 verres d’eau

1 pincée de sel

1 c. à soupe de purée de noisettes

2 petites c. à soupe de pépites de chocolat noir

 

Dans une casserole, versez les flocons d’avoine puis 3 verres d’eau bouillante et le sel. Faites gonfler les flocons d’avoine à couvert sur feu moyen jusqu’à ce qu’ils épaississent et ajoutez la purée de noisettes hors du feu. Répartissez le porridge dans les bols et ajoutez 1 c. à soupe de pépites de chocolat dans chaque bol. Mélangez avec votre cuillère pour que les pépites fondent et régalez-vous!

Et toi, quel est ton petit-déjeuner préféré?

Sain et bon: salade d’oranges et de mandarines aux épices

 

 

 

Parfois, ce qui pourrait être un problème se transforme en une opportunité délicieuse, au point qu’on en oublie même la question de départ! J’essaie de sélectionner soigneusement les produits que j’achète et de les choisir bio et produit en France, en particulier pour les fruits et légumes. Pourtant, la tâche n’est pas toujours facile. Je suis bien obligée de constater que dans les divers magasins bio que je fréquente, le constat est souvent le même: en matière de fruits et légumes, l’Espagne et l’Italie occupent la majorité des rayons et le choix des produits français se résume souvent à quelques articles seulement.

En l’occurrence, ce jour-là, quelques carottes, des poireaux et de belles oranges (et des mandarines d’Italie, il faut savoir faire des concessions)?

J’ai décidé de les mettre en vedette à l’occasion d’un brunch improvisé. Quand je conçois mes brunchs, je veille à ce que chaque élément qui le compose apporte une touche spéciale: un gâteau pour le côté régressif et rassasiant, du porridge pour le crémeux et des fruits pour une note de fraîcheur.

C’est chez Papilles et Pupilles que j’ai trouvé cette salade d’orange au miel épicé, dont je ne suis inspirée pour cette recette.

Salade d'oranges aux épicesPour 6 personnes:

3 oranges

3 clémentines

4 c. à s. de sirop d’agave

1 c. à c. de cannelle

1 c. à c. de vanille en poudre

Épluchez les oranges (retirez bien l’écorce blanche) et découpez-les en rondelles, puis découpez les rondelles en deux et placez-les dans un saladier.

Épluchez les mandarines, retirez tous les fils blancs et détachez les quartiers, puis ajoutez-les au saladier.

Dans un petit bol, mélangez le sirop d’agave, la cannelle et la vanille. Versez le sirop sur les fruits, mélangez, couvrez et placez au réfrigérateur jusqu’au moment de servir.

Régalez-vous et garnissez, si vous le souhaitez, d’amandes torréfiées concassées!

 

 

Un tea-time en moins de 30 minutes? J’suis cap!

SONY DSCJe vous donne le tableau : une matinée de travail, un déjeuner entre amis et le temps passe si vite qu’il ne reste qu’une petite demi-heure pour improviser un tea-time avant l’arrivée de notre amie. Une demi-heure, vous rendez-vous compte? Heureusement, à défaut d’avoir du temps, j’ai de bons livres et une folle envie de Welsh cakes. Hop, je me saisis aussitôt de l’un des derniers venus dans ma cuisine, Petits Pains Express, de Cléa et Estérelle Payany (éditions La Plage).

Il me faut à peu près 4 secondes pour rassembler les ingrédients, 10 minutes pour préparer la pâte et un petit quart d’heure pour les faire cuire. Comme j’aime bien apporter ma touche personnelle, ici, les Welsh cakes sont carrés. Le temps de faire chauffer de l’eau bouillante et de faire infuser un bon Pu Er… et le tour est joué!

Pour une douzaine de Welsh cakes (recette légèrement adaptée)

230 g de farine de blé T65

60 g de sucre de canne blond

1 pincée de sel

100 g de beurre doux

1 oeuf

20 ml de lait végétal

40 g de raisins secs

1 c. à c. d’écorces d’orange séchée en poudre

1 c. à s. d’écorce d’orange confite

Mélangez dans un saladier la farine, le sucre et le sel. Ajoutez le beurre et sablez la pâte du bout des doigts. Ajoutez l’œuf et le lait et pétrissez rapidement pour former une boule de pâte. Ajoutez les raisins, l’écorce en poudre et l’orange confite. Étalez la pâte sur un plan de travail fariné à une épaisseur de 1 à 1,5 cm. A l’aide d’un verre ou d’un emporte-pièce, découpez des disques d’environ 5 cm de diamètre. Faites chauffer une poêle en fonte à feu moyen et lorsqu’elle est chaude, déposez-y les Welsh cakes et faites les cuire 3 à 4 minutes de chaque côté. Servez sans attendre.

 

Quelle belle recette, délicieuse, facile et rapide à préparer. C’est la recette parfaite pour la petite cuisine!

Ils sont beaux, mes muffins châtaigne et lait ribot!

SONY DSC

Ah, la quête du muffin parfait… C’est un peu ma recherche culinaire, mon défi à moi. Oh, bien sûr, des bonnes recettes, il y en a des tas, mais moi, ce que j’attends, c’est un muffin léger, moelleux, légèrement riche, fondant et réconfortant. Dans ma quête, mes yeux se sont posés sur les « Muffins à emporter » du livre Cupcakes colorés à croquer, de Joanna Farrow (Marabout), dont je me suis inspirée pour préparer ma propre version à la châtaigne et au lait ribot. Le lait ribot pour la légereté, la farine de châtaigne pour la richesse, de l’huile de noisette et de l’orange confite pour le côté réconfortant… Je crois qu’on s’approche du but!

Pour 12 muffins

– 100 g de farine T65

– 100 g de farine de châtaignes

– 2 c. à c. de levure

– 75 g de sucre de canne blond

– 2 oeufs

– 2 c. à s. d’huile de noisettes

– 40 g de beurre demi-sel (que j’ai oublié!)

– 1 c. à c. de vanille en poudre

– 150 g de lait ribot

– 2 c. à s. d’écorces d’orange en dés

Déposez des caissettes en papier dans les alvéoles d’un moule à muffins. Ensuite, suivez la démarche habituelle des muffins: mélangez les ingrédients secs dans un saladier, mélangez les ingrédients humides dans un autre saladier et incorporez les seconds aux premiers sans trop remuer la pâte. Versez dans les moules et faites cuire au four à 180 °C pendant 15 minutes, jusqu’à ce que les muffins soient gonflés et dorés.

J’ai oublié le beurre quand j’ai préparé les muffins, mais je pense qu’il doit apporter de la souplesse aux muffins. Cela dit, je le remplacerai bien par de la purée d’amandes complètes la prochaine fois…

Le porridge du week-end

Porridge aux figues et amandes L’avoine et moi, c’est compliqué. Pendant toute mon enfance, j’ai considéré que c’était un aliment pour les chevaux et qu’il ne passerait pas pour moi. Puis j’ai découvert Internet, les blogs de cuisine, les chefs anglo-saxons et j’ai vu que les avis convergeaient autour du porridge/oatmeal, le must du breakfast en somme.

Courageusement, j’ai essayé d’y goûter dans un buffet à volonté à Yosémite et c’était une grossière erreur. Vraiment dégueulasse  Pas très bon et aucun sirop d’érable sirop de glucose n’y a rien changé.

J’ai retenté l’affaire à Las Vegas, même résultat. A ce stade, c’est moi ou l’oatmeal (ou porridge selon son accent en anglais).

Puis, J’veux être bonne lui a consacré un billet. Un petit-déjeuner aussi mignon ne pouvant être mauvais, je me suis attelée à le préparer moi-même. Depuis, j’en fais tous les week-ends, en variant les noix, les fruits, les fruits secs et tout ce qu’on peut mettre dessus…

Porridge express mais-qui-prend-un-peu-de-temps-parce-qu’il-faut-remuer

Pour 2 personnes, tu fais chauffer 2 bols de lait d’avoine à feu moyen, de riz, de vache, de soja ou de ce qu’il te plaira. Ensuite, tu y ajoutes 8 cuillères à soupe de céréales, comme des flocons d’avoine, de riz, de 5 céréales (évite les toastés, plus difficiles à cuire, et n’hésite pas à les mélanger). Quand le mélange a épaissi (les céréales ont gonflé), tu le verses dans les bols et tu ajoutes la garniture:

– un fruit frais et/ou un fruit séché

– un oléagineux (noix, noisettes, pistaches…)

– des graines (pavot, graines de tournesol, de courges, de lin, sésame…)

– un peu de miel ou de sirop d’agave (ou de sirop d’érable)

Tu peux aussi laisser parler ton inspiration et ajouter du cacao au porridge ou des noisettes torréfiées, c’est bien bon aussi!

En accompagnement: un bon café, puisque nous sommes au petit-déjeuner.

Ça te plait? Tu vas le refaire? Tu manges du porridge tous les jours? Viens en parler dans les commentaires!