Je reçois un végétarien, que faire? – 1

La salade, c’est pour les lapins!

Ami lecteur, je sens l’angoisse, le trouble qui te hante. Récemment, ton fils, ta fille, la nièce de ton voisin ou ton grand-oncle t’a annoncé qu’il/elle était végétarien(ne). Et qu’il venait manger chez toi.

Toi, tu sais cuisiner, on peut même dire que tu cuisines très bien. Quand tu reçois, c’est en grande pompe: jambon cru et toasts de saumon fumé à l’apéritif, frisée aux lardons en entrée, gigot d’agneau et pommes de terre sautées, fromage et dessert. On peut dire sans rougir que chez toi, on ne sors pas de table avec la faim au ventre!

Pourtant, là, aujourd’hui, le stress t’envahit car tu dois cuisiner pour un végétarien, qui a l’audace en plus de ne pas manger de poisson. Je te propose une série de billets pour mieux comprendre qui est le végétarien et comment lui proposer le meilleur de ta cuisine tout en respectant ses choix.

 

1. Qui est le végétarien?

Le végétarien peut être un homme ou une femme. Il peut avoir opté pour ce régime dès l’enfance, mais aussi à différentes étapes de sa vie, y compris sur le tard (même si vous l’avez connu avec un sacré goût pour la viande).

 

2. Pourquoi arrêter de manger de la viande?

Attention, je n’ai pas l’intention de prêcher pour ou contre la consommation de viande et de poisson, ami lecteur. Tu prends tes décisions en ton âme et conscience, tu fais ce que tu veux et c’est très bien. Si certains individus deviennent végétariens, cela peut être un choix qui remonte à l’enfance, par exemple par simple dégoût pour la viande. D’autres optent pour une alimentation végétarienne en raison de leur attachement envers la cause animale, pour des raisons éthiques. Enfin, on peut aussi choisir de repenser son alimentation et d’accorder une place plus importantes aux légumes, aux légumineuses et aux céréales, et réduire, voire supprimer la part de viande. Chaque végétarien a ses raisons et son histoire, mais ils sont souvent enclins à en parler si on le leur demande gentiment et avec bienveillance :)

 

3. Mais qu’est-ce qu’il/elle mange, alors?

Ah, que je comprends ta question. C’est vrai que quand les repas tournent autour du poulet – accompagnement, rôti de bœuf – accompagnement, côtelettes de porc – accompagnement, gigot d’agneau – accompagnement, etc. il est difficile de ce rendre compte de ce qu’il y a d’intéressant hors de la viande. Et si l’on se penchait un peu sur les accompagnements? De la semoule et des légumes, du riz et des lentilles, un risotto, une purée de légumes… Jetez donc un coup d’œil sur les cuisines du monde, qui associent souvent naturellement une légumineuse et une céréale (chili sans viande et riz, couscous aux légumes…).

 

4. Je ne sais pas cuisiner végétarien, moi. Je ne suis pas expert en tofu!

Et ce n’est pas la peine de maîtriser le tofu pour cuisiner végétarien! Tout la beauté de la chose, c’est que tu as sûrement dans tes recettes fétiches quelques plats qui sauront nourrir ton végétarien sans te prendre la tête. Tu vois ta soupe au pistou, là? Ben voilà, c’est végétarien. Tes célèbres pâtes aux aubergines que le monde t’envient? Pourquoi les faire seulement les soirs de semaine, alors que tu pourrais les préparer pour ton invité? Cherche bien, je suis sûre que tu as déjà dans ton carnet de recettes de quoi  ravir tes convives sans te prendre la tête!

 

5. Je ne sais pas si ce sera équilibré, s’il y aura assez à manger, je suis perdu(e)…

C’est là que j’interviens! D’abord, je t’invite à lire régulièrement ce blog, tu y trouveras tout un tas de recettes faciles et rapides à préparer. Ensuite, si tu as besoin que je te coache ou d’assister à un cours de cuisine végétarienne, écris-moi!

 

Dans le prochain billet, nous verrons comment composer un repas végétarien équilibré :)

Laisser un commentaire


3 − = 1