Broccoli and french mustard quiche

Since I had a broccoli to cook, I planed to bake a quiche. For me, quiche is always a good way to give a fun twist to a pretty dull vegetable.

 

Quick quiche with broccoli and french mustard

 

Take a good quantity of shortcrust and bake it for 15 minutes in a preheated oven. Steam a whole broccoli. In a bowl, whip together 250 g of mascarpone, 3 eggs, 1 heaped tbsp of wholegrain mustard and 1 tsp of french mustard.

Put the brocoli on the shortcrust, fill in with the mixed mascarpone and add 1 or 2 tbsp of gomasio.

Bake for 30 to 45 minutes at 175 °C, let it cool at little and enjoy!

What do you think about this recipe? Are you going to do it? If you’re looking for an healthier alternative, try to substitute mascarpone with the same amount of ricotta!

La petite cuisine 101: risotto versatile (au potimarron)

Hey, toi? Tu as un dîner en amoureux prévu bientôt et tu ne sais pas quoi faire?

Tu reçois tes beaux-parents et tu veux les impressionner?

Peut-être que tu as juste envie d’un bon risotto savoureux et fondant?

Tu es sur le bon blog! Suis mes conseils et en deux temps, trois mouvements, tu vas préparer un risotto tellement classe que quelque soit ton objectif avec ce plat, il sera atteint (concrétisation avec l’élu(e) de ton cœur, impression positive sur la belle-famille, bon repas qui fait plaisir…).

Un risotto à la base, qu’est-ce que c’est?

C’est un riz (spécial risotto, c’est marqué sur le paquet) que l’on fait d’abord revenir dans de l’huile d’olive avant d’y ajouter du bouillon. En absorbant le bouillon, louche après louche, le riz gonfle et cuit. Il suffit ensuite d’arrêter la cuisson quand il est bien moelleux ou presque fondant selon les goûts.

Risotto bianco (version nature)

Pour 2 personnes

120 g de riz à risotto

2 petits oignons jaunes

3 gousses d’ail

1 verre de vin blanc

1 litre de bouillon de légumes

du parmesan

Dans une casserole, versez un filet d’huile d’olive et faites revenir les oignons et l’ail hachés. Ajoutez le riz et faites-le revenir jusqu’à ce qu’il soit légèrement translucide. Arrosez de vin blanc, attendez que le riz l’absorbe. Versez ensuite le bouillon de légumes, louche par louche, en remuant régulièrement. Continuez jusqu’à ce que le riz soit moelleux et cuit.

Servez avec du parmesan fraîchement râpé et un peu de poivre.

Comme je t’ai annoncé un risotto au potimarron, le voici!

Risotto au potimarron

Risotto au potimarron

1/2 potimarron cru

120 g de riz à risotto

2 petits oignons jaunes

3 gousses d’ail

1 verre de vin blanc (pas cette fois, je n’en avais pas)

1 litre de bouillon de légumes (j’ai utilisé un bouillon au miso)

du parmesan

Dans une casserole, versez un filet d’huile d’olive et faites revenir les oignons et l’ail hachés. Ajoutez le riz et faites-le revenir jusqu’à ce qu’il soit légèrement translucide. Arrosez de vin blanc, attendez que le riz l’absorbe. Ajoutez le potimarron coupé en petits dés. Versez ensuite le bouillon de légumes, louche par louche, en remuant régulièrement. Continuez jusqu’à ce que le riz soit moelleux et cuit.

Servez avec du parmesan fraîchement râpé, de la levure maltée, et un peu de poivre.

Pour un risotto aux poireaux, ajoutez 1 gros ou 2 petits poireaux finement émincés à la place du potimarron.

Pour une version printanière, ajoutez au risotto bianco 1 poignées de petits pois frais ou surgelés et 4 asperges vertes émincées.

Et pourquoi pas des pousses d’épinard ou de la courgette? Facile et délicieux, le risotto est bien un plat digne d’une petite cuisine!

 

 

 

 

La petite cuisine: la pâte à gâteau multifonctions

Vous vous souvenez de l’époque où vous fêtiez votre anniversaire à l’école et que vous prépariez le gâteau avec la maîtresse? Que prépariez-vous? Un gâteau au yaourt.

Et quel est (probablement) le premier gâteau que vous avez appris à faire tout seul? Le gâteau au yaourt.

Et quelle est la seule recette de gâteau que vous avez toujours en tête parce qu’elle est facile à mémoriser? Le gâteau au yaourt.

Voyez-vous où je veux en venir? Il est partout, le gâteau au yaourt. Il initie les enfants à la cuisine et il est toujours là pour les bons moments (comme l’ami Ricoré finalement) aux pique-niques, aux goûters, aux petits-déjeuners…

C’est donc tout naturellement qu’il a intégré mon carnet de recettes de base et que je m’amuse à le décliner en muffins, en marbré, en muffins-marbrés, au chocolat, au thé matcha… Il est si facile à préparer qu’il s’imposait naturellement dans mon brunch entre filles et me laissait tout le temps nécessaire pour m’occuper des autres plats!

Muffins chocorangesGâteau au yaourt multifonction

1 pot de yaourt (de soja pour moi, mais vous pouvez utiliser ce que vous voulez)

2 pots de sucre (de canne blond)

3 pots de farine (pour moi, 2 pots de farine T65 et un pot de farine de petit épeautre)

1 sachet de levure

2 oeufs

1/2 pot d’huile de tournesol

Et en plus:

1 c. à s. d’écorce d’orange confite en dés

1 c. à s. de pépites de chocolat noir

Dans un grand saladier, mélangez progressivement tous les ingrédients en fouettant bien la pâte jusqu’à ce qu’elle soit lisse et forme un ruban lorsqu’on soulève le fouet.

Versez dans un moule à cake beurré ou dans des caissettes à muffins.

Faites cuire au four à 150 °C pendant 40 minutes ou jusqu’à ce que la lame d’un couteau ressorte sèche du gâteau.

D’autres idées:

– pour une version japonisante: incorporez 1 c. à c. de thé matcha à la pâte et déposez un peu de pâte de haricots rouges au coeur des muffins

– Version gâteau aux fruits: ajoutez des dès de pommes ou de poires à la pâte avant de la verser dans un moule à cake

– Tout choco: en muffins ou en cake, ajoutez 2 c. à c. de cacao en poudre à la farine et 1 c. à s. de pépites de chocolat noir avant de verser la pâte dans le moule.

– Marbré pistache: séparez la pâte en deux, ajoutez une pincée de vanille en poudre à la première moitié et 1 c. à c. de pâte de pistaches ou de purée de pistache à la deuxième moitié. Versez dans le moule en alternant les pâtes.

Si c’est pas de la recette multifonctions, ça. Et si on essayait de la décliner en salé aussi?

Oats, dried figs and almond porridge

Porridge aux figues et amandesI have a complicated relationship with oats. When I was a child, I used to think that oats was good enough to feed horses and I wouldn’t eat this. Then I discovered Internet, food blogs and british and american chefs. At that point, I realized that people were really fond of oatmeal/porridge, which seemed to be the best thing you could have for breakfast.

When I was in Yosemite Park, I worked up the courage to try some at the « as-you-can-eat » breakfast buffet. I was a mistake and no sugar could improve this tastless thing.

I tried again in Las Vegas, same result. It’s me or the oatmeal (or porridge), I thought.

Back in France, I saw this wonderful post. How cute is it! Such a cute thing could only taste good, right? So I tried to cook oatmeal by myself and see what happens. Since then, I cook oatmeal almost every weekend. Sometimes with almonds, halzenuts, or walnuts, sometimes with bananas, pears, dried figs or whatever comes to my mind…

Quick porridge (which still takes time because you have to stir it)

For 2 people

In a saucepan on medium heat, warm up 2 cups of oat milk (or rice milk, dairy milk, soy milk…). Then, add 8 tbsps of oats, rice flakes, 5 cereals untoasted flakes. When the preparation gets thicker, pour it back in the cups and add:

– fresh or dried fruit

– nuts

– seeds (poppy, sesame, sunflower, pumpkin…)

– a little bit of honey or agave sirup

If you want to, let the creativity speak and add to your oatmeal a bit of cocoa or toasted halzenuts.

To drink: it’s breakfast time, so I think coffee or tea is the best choice.

Do you like this recipe? You have porridge everyday? Let’s talk about it in the comments!

Salade de fruits d’automne, potimarron rôti au miel et épices et pommes

Vous savez quoi? Quand il s’agit de cuisiner, je suis prête à relever tous les défis!

Il y a quelques semaines, mes amies et moi avons prévu d’organiser un brunch en l’honneur de l’une d’entre nous. Facile, me direz-vous, pour quelqu’un qui adore le sucré. Sauf que le défi, c’était de faire un brunch à la fois savoureux et appétissant (qui a dit gourmand?), mais aussi léger.

Première étape du brunch léger: des fruits! Les fruits de saison se faisant rares, on a tendance à oublier que certains légumes sont si doux qu’ils sont parfaits pour une salade de fruits d’hiver.

Salade de potimarron rôti et pommes

Salade de fruits d’automne, potimarron rôti au miel et épices et pommes

(inspirée de la Butternut rôtie au miel et aux épices de Mango & Salt)

1 petit potimarron, lavé et vidé de ses graines

1 c. à c. de miel liquide

huile de tournesol

1/2 c. à c. de cannelle en poudre

1/2 c. à c. d’écorce d’orange séchée et moulue

Fleur de sel

2 belles pommes à croquer

2 c. à s. de miel liquide

1 pincée de vanille en poudre

Découpez le potimarron en 4 et placez-le, sur la peau, dans un plat à four. Dans un petit bol, délayez le miel avec l’équivalent de 2 c. à s. d’huile, puis ajoutez-y la cannelle, l’écorce d’orange moulue et le sel. Badigeonnez-en le potimarron et faites-le cuire au four à 150 °C pendant environ 45 minutes ou jusqu’à ce qu’il soit fondant. Laissez-le refroidir.

Épluchez les pommes et découpez-les en dès. Découpez le potimarron en dès.

Mélangez délicatement les pommes et le potimarron. Faites chauffer le miel dans une casserole, puis versez-le sur la salade de fruits et assaisonnez avec un peu de vanille. Mélangez délicatement et servez à température ambiante.

Surprenante au début, cette salade séduit vite le palais par la douceur de ses épices, son potimarron fondant et sucré et les pommes, qui apportent une touche croquante et acidulée qui équilibre à merveille l’ensemble.

Et si on ajoutait des kakis… ou des poires…et pourquoi pas un soupçon de gingembre pour réveiller le tout?

[Rapide et facile] Oeufs cocotte à la sauce tomate

Récemment, je vous ai présenté ma célèbre sauce tomate aux multiples accents, que je décline à l’infini selon le pays où j’ai envie de faire voyager mes convives.

Après la soirée pizza, il me restait encore de la sauce tomate. Pas assez pour des pâtes ou des lasagnes, mais la blogosphère culinaire avait mis sous mes yeux quelques jours avant cette recette du blog Damn Delicious, les œufs cocottes à l’italienne. Parfait pour écouler un petit reste de sauce et préparer un dîner à la fois réconfortant et riche en protéines!

Oeufs cocottes à la tomateOeufs cocottes à la sauce tomate

Pour 2 ramequins

4 c. à s. généreuses de sauce tomate

2 œufs très frais

sel, poivre

comté râpé

Dans chaque ramequin, versez 2 c. à s. de sauce tomate. Cassez l’œuf sur la sauce, salez et poivrez, puis ajoutez le fromage à votre goût.

Faites cuire au four à 180 °C pendant 10 minutes, jusqu’à ce que les blancs soient cuits, mais les jaunes encore crémeux.

Dégustez avec des mouillettes ou du pain à l’ail légèrement grillé!

Et voilà, encore une recette simplissime à faire en un clin d’oeil!

La petite cuisine 101: sauce tomate aux multiples accents et pizza des soirs de flemme

La petite cuisine 101, c’est une rubrique consacrée à mes recettes de base préférées et que je peux faire varier au gré de mes envies (et des vôtres!). Aujourd’hui, je vous présente ma sauce tomate facile qui devient, selon l’inspiration et le menu, italienne, provençale ou tex-mex.

Ici, c’est en pizza express des soirs de flemme que je vous la présente!

Sauce tomate de base:

– 1 bouteille de passata

– 2 oignons (1 rouge, 1 jaune ou 2 jaunes)

– 2 gousses d’ail épluchées

– 2 feuilles de laurier

– sel, poivre

Dans une grande casserole, faites revenir les oignons émincés et l’ail haché dans de l’huile d’olive. Ajoutez les feuilles de laurier entière et laissez cuire sur feu doux pendant 30 minutes ou jusqu’à ce que la sauce soit épaisse. Salez et poivrez.

Astuce: si elle est trop acide, ajoutez une demi-cuillère à café de sucre de canne blond à la sauce tomate.

Maintenant que la sauce est prête, il ne vous reste qu’à retirer le laurier et à préparer votre pizza.

Pizza des soirs de flemme

1 boule de pâte à pain cru (chez le boulanger)

2 louches de sauce tomate

Garniture de votre choix: jambon, fromages, légumes, anchois…

Étalez finement la pâte à pain. Recouvrez-la de sauce tomate et ajoutez-y la garniture. Faites cuire au four à 150 °C jusqu’à ce que le fromage ait fondu et que la pâte soit bien cuite.

Sur la photo, nous avons cassé un œuf sur la sauce et l’avons recouverte de comté râpé. Avez-vous remarqué que les soirs de flemme coïncident souvent avec ceux où il n’y a rien dans le réfrigérateur?

SONY DSC

Aussi délicieuse soit-elle, la pizza ne donne pas son meilleur profil pour se faire photographier!

Et vous, quelles sont vos recettes des soirs de flemme?

Du réconfort sans complexe: brownie chocolat noir-noisettes

Puisque je vous parlais récemment de mon amour pour Veggie : Je sais cuisiner végétarien, de Clea (éditions La Plage), passons à la recette. Pour vous montrer qu’on peut faire des desserts appétissants, délicieux et sains, j’ai choisi de vous proposer une version bio du traditionnel brownie. Let’s go!

brownie au chocolat noir et aux noisettesBrownie au chocolat noir et aux noisettes (inspiré du brownie au chocolat, citron et fleur de sel)

200 g de chocolat noir

50 g de purée de noisette

2 oeufs

100 g de sucre de canne blond

1 pincée de fleur de sel

75 g de farine T65

1 poignée de noisettes torréfiées et concassées

Préchauffez le four à 180 °C. Faites fondre le chocolat, puis incorporez la purée de noisette.

Dans un saladier, battez les œufs avec le sucre et le sel jusqu’à ce que le mélange blanchisse et mousse. Incorporez le chocolat et mélangez avec une cuillère en bois. Ajoutez ensuite la farine et les noisettes concassées. Mélangez bien dans un plat carré de 20 cm de côté chemisé de papier sulfurisé.

Faites cuire au four pendant 20 minutes. Laissez refroidir, puis coupez en carrés et servez frais.

Ce chocolat bien fort,  ce fondant qui colle un peu au dent et le bon goût torréfié des noisettes, c’est si bon qu’on en reprendrait bien un morceau!

Welcome to la petite cuisine!

Although my parisian kitchen is quite tiny, it’s a place where I can express and enjoy all my foodie creativity! La petite cuisine is a cookbook, an explorer of food trends and a place to share about the pleasure of cooking. I do like to face cooking challenges and to tell you about my discoveries and travels.

Dieting is a prohibited word: in la petite cuisine, we eat healthy and tasty food!

If you want to read more and stay in touch, please follow my feed to get the latest updates.

Enjoy!

[Bibliothèque] Veggie de Clea

Aujourd’hui, j’inaugure une nouvelle rubrique dans ce blog: la revue de livres de cuisine. Les livres de cuisine, c’est une grande passion et aussi mon domaine professionnel. Autant dire que je les connais bien et qu’avec le temps, j’ai appris à reconnaître un bon livre et à savoir quels sont les éléments qui font qu’un livre est bon. Nous commençons donc avec l’un de mes chouchous, Veggie : Je sais cuisiner végétarien, de Clea.

Sorti en 2011 aux éditions La Plage, Veggie: je sais cuisiner végétarien est un guide complet de cuisine végétarienne allant de la conception de menus aux desserts de fête, en passant par les brunchs, les plats uniques ou les recettes vite faites.

L’introduction, enrichie des conseils du docteur Bernard-Pellet, permet de se familiariser avec les principes de la cuisine végétarienne et de débusquer les croyances qu’elle suscite (carences, manque de protéines…). Après avoir fait le point sur ce qu’est le végétarisme et les autres régimes alimentaires, Clea aborde l’impact de la production de viande sur l’équilibre écologique. Ensuite, c’est le docteur Bernard-Pellet qui prend le relais et traite des bienfaits d’une alimentation végétarienne et explique comment l’équilibrer, tout en répondant aux questions que tout aspirant végétarien (ou tous ceux qui souhaitent diminuer leur consommation de viande) se pose. Très utile, la section « Acheter pour une cuisine végétarienne » établit la liste des ingrédients indispensables. Elle aborde également la planification des menus, sans oublier les accessoires incontournables pour bien cuisiner. Après ça, vous êtes prêt à cuisiner végétarien!

Brunch, recettes rapides, plats uniques, recettes rapides… Clea partage tout au long du livre ses recettes et ses astuces. Faciles à préparer et rapides, ses recettes sont très souvent déclinables soit en suivant ses conseils, soit en laissant parler votre inspiration!

 

La note de la petite cuisine: 4,5/5

Praticité du livre: 4/5

Veggie est un livre assez gros, mais sa couverture cartonnée souple le rend facilement manipulable. On peut donc le laisser ouvert à la bonne page sur son plan de travail pour garder sa recette sous les yeux.

Pour ce livre, on sort du format classique « une recette – une photo » pour miser sur l’abondance de recettes, jusqu’à 6 ou 8 par double-pages, régulièrement illustrées. Personnellement, j’aime beaucoup cette profusion de recettes qui permet de trouver régulièrement des idées de plats à préparer. Visuellement, l’éditeur a su jouer sur les couleurs et les encarts pour rendre la présentation vivante et dynamique. De leurs côtés, Eric Frénot et Delphine Brunet ont fait un très beau travail de photographie et de stylisme qui fait ressortir cette ambiance « nature » propre à Clea.

Clarté des recettes: 5/5

Déjà lectrice du blog de Clea depuis longtemps, je sais qu’elle mise souvent sur des recettes simples et efficaces. Peu d’ingrédients, des gestes simples, les recettes sont faciles à comprendre, que l’on soit débutant en cuisine ou gourmet aguerri.

Facilité de réalisation: 5/5

Puisque les recettes sont claires, elles sont aussi très faciles à suivre et déclinables à l’infini.

Variété des recettes: 5/5

Du salé, du sucré, des quiches, des plats uniques, des féculents, des légumes, des soupes, des salades, des burgers, des petits-déjeuners, des boissons, des desserts aux fruits, des desserts au chocolat, des plats et desserts de fête. La cuisine végétarienne est riche et variée, comme le montre la multitude de recettes du livre.

Disponibilité des ingrédients: 4/5

Pour qui suis une habituée des magasins bio, j’aurais mis 5/5. Cependant, je sais que certaines personnes qui se tournent vers ce livre pour réduire leur consommation de viande ou s’initient au végétarisme peuvent être décontenancée par les ingrédients nouveaux que sont le miso, les umebosis, le gomasio ou encore les algues. Rassurez-vous: tout cela est disponible en magasin bio et facile à utiliser.

S’initier à la cuisine végétarienne nécessite de se familiariser avec de nouveaux produits qui feront bientôt partie de vos habitudes culinaires, croyez-moi!

Mes recettes préférées:

– La tarte amandine à la rhubarbe et coulis de fraise

– Le tiramisu de bananes aux spéculoos

– Le matefaim

(Ce classement est probablement temporaire, j’en ai encore tellement à tester!).

 

Mon avis:

je ne sais pas à combien de personnes j’ai recommandé Veggie: que ce soit à des amis qui souhaitent manger moins de viande, mais ne savent pas comment préparer des plats végétariens appétissants ou pour aider un proche à devenir végétarien en douceur, ce livre est la solution. Sans prosélytisme acharné, mais avec pédagogie et douceur, il initie ses lecteurs en douceur au végétarisme.

Faciles et à rapides à préparer, les recettes sont accessibles aux débutants comme aux cuisiniers aguerris. La richesse des recettes en font un incontournable pour les amateurs de légumes comme pour les végétariens!

 

Et pour conclure: 3 questions à Clea

 

– Comment est née l’idée de Veggie: je sais cuisiner végétarien?

C’est mon éditrice (chez La Plage) qui souhaitait faire un livre de cuisine végétarienne bien complet et qui m’a proposé d’y travailler. L’objectif était d’avoir une approche gourmande et originale, pour ne pas refaire ce qui existait déjà. Nous voulions cerner le plus grand nombre d’occasions festives pouvant potentiellement poser « problème » à des gens souhaitant manger végétarien : repas de fêtes, recettes pour les enfants, pour les gens qui aiment vraiment la viande, etc. Et puis proposer des recettes simples pour le quotidien, incluant desserts et petits dèj.

 

– Comment s’est déroulée l’écriture du livre, quelle est ta méthode de travail?
J’ai eu environ 8 mois pour travailler aux 500 recettes du livre, ce qui était très confortable. J’ai défini la liste des différents chapitres avec mon éditrice, puis j’ai travaillé de mon côté à la liste des recettes pouvant y figurer. Une fois cette liste validée, il ne me restait plus qu’à passer en cuisine… J’ai rédigé chaque recette dans ses grandes lignes, puis j’ai testé (une ou plusieurs fois) et validé le tout, avant de passer à la rédaction finale.

 

– Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui souhaite s’initier à la cuisine végétarienne?

De ne pas vouloir tout changer du tout au tout du jour au lendemain. Le mieux est de commencer en choisissant des recettes qui nous font envie, avec des ingrédients simples. Petit à petit, on avance et on apprend à cuisiner un par un des ingrédients qu’on ne connaissait pas forcément. La cuisine végétarienne peut être gaie et gourmande : il ne faut pas croire qu’on doit se contenter de quinoa nature !

Page 3 sur 512345